Objectif 1600 km/h !

Les nostalgiques des années 60 se souviennent du duel épique qui opposa le Spirit of America à la Blue Flame sur le lac salé de Bonneville dans l’Utah. Leur objectif était de battre le record de vitesse terrestre à bord de voitures fusées. On pensait que ce type de challenge était passé de mode une fois franchi le Mur du Son. Détrompez-vous, il y a toujours des candidats pour repousser les limites. Aujourd’hui, ça ne se passe plus aux Etats-Unis, mais dans le désert sud-africain.

En novembre 2019, sur une piste de vingt kilomètres de long tracée dans le désert du Kalahari en Afrique du Sud, l’équipe britannique Bloodhound LSR (Land Speed Record) a réalisé une série de courses d’essai jusqu’à atteindre la vitesse de 1010 km/h, faisant de sa voiture-fusée le sixième véhicule le plus rapide de tous les temps. Le but de Bloodhound LSR était de tester sa machine en vue de tenter le record du monde de vitesse en 2021. Pour y parvenir, l’équipe de l’industriel Ian Warhurst a mis au point un engin hybride en fibre de carbone. Sorte de fusée sur roues équipée d’une dérive d’avion, le Bloodhound (limier en français) est largement inspiré de l’aéronautique. Il est propulsé par un réacteur Rolls-Royce d’avion de chasse, celui qui équipe l’Eurofighter Tycoon utilisé par la RAF.

L’homme qui est aux commandes n’est pas un inconnu. Andy Green est un ancien pilote de chasse de la Royal Air Force. C’est lui qui en 1997 avait franchi le mur du son (1227,98 km/h) au volant d’un autre engin. Détenteur de l’actuel record, il estime que son chrono devrait pouvoir être amélioré d’un tiers avec le Bloodhound. Son objectif est d’atteindre la barre symbolique des 1000 miles/heure, soit 1609 km/h.

Ian Warhurst, Andy Green et l’équipe du Bloodhound LSR ont prévu de faire de nouveaux essais en Afrique du Sud pour atteindre les 1600 km/h vers la mi-2021. D’ici là, ils vont devoir adapter leur engin pour y installer un moteur de fusée fabriqué par le constructeur norvégien Nammo, celui qui produit les boosters de la fusée Ariane pour Airbus. Ainsi équipé, le Bloodhound atteindra la puissance de 135 000 CV, soit l’équivalent de huit fois l’ensemble de la grille de départ d’un Grand Prix de Formule 1 ! Avec vingt tonnes de poussée dans le dos, Andy Green mettra 55 secondes pour atteindre les 1600 km/h et déclencher les parachutes chargés de ralentir sa machine. S’il réussit ce nouveau challenge, le record sera cette fois difficile à battre.

Pour que le record de vitesse soit homologué, le règlement du Guinness Book stipule que les quatre roues restent au sol et que le résultat sera calculé sur la moyenne de deux tentatives successives, un aller-retour sur la même piste afin de limiter l’influence du vent.

Ces tentatives d’aller toujours plus vite ne sont pas sans risques. En août 2019, la femme la plus rapide du monde, la pilote automobile américaine Jessi Combs s’est tuée dans l’Oregon en tentant de battre son propre record.

Retrouver la vidéo des tests ici : https://www.youtube.com/watch?v=8GXtwR71huE

 

 

Sources : AFP et Bloodhound LSR, texte et photos.