Restrictions de circulation à Bruxelles, Anvers et Gand

« Votre véhicule diesel de norme Euro 4 n’a plus accès à la LEZ à partir du 1er janvier 2020. » Si vous possédez un diesel immatriculé avant 2011 et que vous circulez en Belgique, vous avez peut-être reçu ce message. Cela signifie qu’en 2020 vous ne pourrez plus accéder aux centres-villes d’Anvers et de Gand. Il en sera de même à Bruxelles à partir de 2022. Ces trois villes ont mis en place des Zones Basse Emission et des restrictions de circulation qui se durcissent d’année en année. Attention aux amendes !

  • Circuler à Bruxelles

Depuis janvier 2018, 19 communes de l’agglomération bruxelloise (celles qui se situent à l’intérieur du Ring) sont en LEZ (Low Emission Zone), une zone verte où s’appliquent des règles anti-pollution de plus en plus strictes vis-à-vis des automobilistes, notamment étrangers.

Ainsi en 2020, la circulation des véhicules essence Euro 1 et des diesels Euro 1, 2 et 3 est interdite à Bruxelles. En 2022, ce sera au tour des diesels Euro 4. Cette restriction concerne également les automobilistes étrangers. Si vous êtes français et que vous souhaitez vous rendre dans la capitale belge avec votre voiture, vous devez d’abord la faire enregistrer sur Internet (https://www.lez.brussels/fr/content/enregistrement). Il faut remplir un formulaire en ligne, c’est gratuit et obligatoire pour tous les véhicules immatriculés à l’étranger. Il n’y a pas besoin d’acheter un sticker à coller sur le pare-brise comme c’est le cas en France avec la vignette Crit’Air. Si vous passez outre cette obligation, vous devrez payer une amende de 150 €, puis une contravention de 350 € si vous êtes pris à circuler au volant d’un véhicule interdit. 191 caméras installées aux entrées de la ville filment les plaques d’immatriculation et repèrent les contrevenants. Jusqu’à présent, les automobilistes étrangers bénéficiaient d’une certaine tolérance, mais c’est terminé. Les amendes vont commencer à pleuvoir à partir du 1er avril 2020.

Si votre véhicule est trop ancien pour accéder à la LEZ, il est conseillé de le laisser sur un des trois parkings prévus aux abords du Ring et de prendre les transports en commun. Il y a deux parkings P+R au sud, près de la E429, l’autoroute de Tournai : le P+R Stalle, à Uccle (292, rue de Stalle), et le P+R Céria-Coovi à Anderlecht (3, rue Josse Leemans). Le second est beaucoup plus grand (1320 places) et a l’avantage d’être situé près d’une station de métro.

Si vous souhaitez absolument vous déplacer dans la LEZ avec un véhicule interdit, il est possible d’acheter un pass à la journée (https://www.lez.brussels/fr/content/pass-dune-journee). Cela coûte 35 €/jour et c’est limité à 8 jours par an et par véhicule.

Bruxelles zone verte

  • Circuler à Anvers

A Anvers, les restrictions de circulation sont encore plus sévères qu’à Bruxelles. En février 2017, la cité flamande a été la première ville belge à mettre en place une Zone verte. Elle a pris de l’avance en matière de contrôles et de répression. En Belgique, rien n’est jamais simple, le système anversois est donc différent du système bruxellois. Ce qui signifie qu’il faut faire une déclaration dans chaque ville ! On s’inscrit en ligne (https://www.slimnaarantwerpen.be/fr/LEZ) ou sur place. Des bornes d’enregistrement sont installées dans les principaux parkings souterrains de la ville. Vous avez un délai de 24 heures après votre arrivée pour faire votre inscription. Au-delà, vous risquez une amende de 150 €. En cas de récidive, le tarif passe à 250 €.

A Anvers comme à Bruxelles, la LEZ concerne le secteur compris à l’intérieur du boulevard périphérique. Sauf dérogations, elle est déjà interdite aux Essence Euro 1 et aux Diesels Euro 1, 2 et 3. A partir du 1er janvier 2020, les diesels Euro 4 (d’avant 2011) rejoignent la liste des véhicules interdits et n’auront plus accès au centre-ville, mais il est possible à leurs utilisateurs d’acheter un pass hebdomadaire, mensuel ou annuel (30, 50 ou 365 €) provisoire pour continuer de circuler en attendant de changer de véhicule.

Anvers Zone verte

  • Circuler à Gand

Jusqu’au 31 décembre 2019, seules Bruxelles et Anvers disposaient d’une Zone Basse Emission, mais cela va s’étendre à d’autres villes belges. A partir du 1er janvier 2020, ce sera le cas à Gand. Là encore il faut s’inscrire en ligne (https://lez.stad.gent/fr/flows/controleertoegang) pour vérifier que votre véhicule peut entrer en ville. Gand s’est aligné sur les règles appliquées à Anvers, il n’y a donc pas nécessité de s’inscrire séparément.

A partir de 2021, côté flamand, la Zone verte s’étendra à Malines et Willebroek, deux agglomérations voisines situées entre Bruxelles et Anvers.

La Wallonie, qui a pris un  peu de retard sur le sujet, ne devrait pas tarder à rejoindre le mouvement. Des zones pilote sont à l’étude à Namur et à Eupen, à la frontière allemande. L’objectif déclaré de la Région wallonne est d’interdire progressivement la circulation des véhicules les plus anciens à partir de 2023 sur l’ensemble de son territoire. C’est-à-dire que dans trois ans si vous possédez une auto immatriculée avant 1996 vous ne pourrez plus emprunter le réseau routier wallon !

Des dérogations existent pour les véhicules bénéficiant d’une carte Handicapé. Vous trouverez des informations en français sur les sites des villes concernées.

Panneau Zone basse émission Belgique