Duel Clio-208 pour la Voiture de l’Année 2020

La nouvelle Peugeot et la nouvelle Renault se retrouvent face à face parmi les finalistes du concours de la Voiture de l’Année dont la lauréate sera désignée en mars prochain au Salon de l’Auto de Genève. Elles font figure de favorites, à moins que la Tesla Model 3 ne leur grille la politesse.

 

Le 25 novembre, le jury du Prix de la Voiture de l’Année a dévoilé la liste des 7 finalistes qui vont concourir pour tenter de remporter le prestigieux label Car of the Year décerné chaque année par la presse européenne. 35 nouveaux modèles étaient éligibles. Les 60 jurés, des journalistes français, anglais, allemands, espagnols, italiens… travaillant dans 23 pays, ont sélectionné leurs voitures préférées. Dans cette short-list, outre la Peugeot 208 et la Renault Clio, on retrouve la nouvelle Ford Puma, la BMW Série 1, la Porsche Taycan, la Toyota Corolla et la Tesla Model 3.

Particularité cette année, tous les finalistes sont des modèles hybrides ou 100 % électriques. A partir de cette liste de nominés, les jurés éliront celle qu’ils considèrent comme la meilleure voiture apparue sur le marché européen au cours de l’année 2019. Leur verdict et le nom de la lauréate seront dévoilés le 2 mars en ouverture du Salon de Genève.

Quelles sont les chances françaises ? Dans la sélection finale, la Clio et la 208 sont les modèles les plus diffusés, mais ce n’est pas suffisant. L’an dernier, la Jaguar i-Pace, SUV 100 % électrique, avait créé la surprise en remportant une compétition très indécise, où l’Alpine A110 avait terminé à égalité au nombre de points. Le choix du i-Pace a été perçu comme une rupture. Les années précédentes, le jury avait tendance à avantager des modèles de large diffusion représentant des grands constructeurs et utilisés par l’automobiliste lambda dans toute l’Europe. L’élection d’un véhicule de luxe comme la Jaguar, qui plus est un modèle hybride, marque un changement des mentalités, une évolution accentuée cette année par la présence de la Tesla parmi les finalistes 2020. L’innovation prendrait-elle l’avantage sur la tradition ?

 

renault-clio-1-2Peugeot_208_2019_b4e44-1200-800

Le prix de la Voiture de l’Année existe en Europe depuis 1964. Il est organisé par un groupe de sept magazines de référence, dont L’Automobile Magazine qui représente la France. Au fil des ans, ce trophée est devenu un symbole apprécié des constructeurs comme des consommateurs. Etre élue Voiture de l’Année est un honneur envié qui lance la carrière d’un nouveau modèle. En 54 ans d’existence, c’est Fiat qui a été le plus souvent titré avec neuf trophées. Renault arrive deuxième avec six récompenses pour la R16 en 1966, la R9 en 1982, la Clio I en 1991, la Mégane Scénic en 1997, la Mégane II en 2003 et la Clio III en 2006. Peugeot est troisième ex-aequo avec cinq succès : 504 (1969), 405 (1988), 307 (2002), 308 (2014) et 3008 (2017). Des constructeurs réputés comme Mercedes, Porsche ou Volvo n’ont inscrit qu’une seule fois leur nom au palmarès, alors que BMW n’a encore jamais gagné.

Un prix similaire existe en Amérique du Nord. Le 13 janvier prochain, 50 journalistes américains et canadiens devront départager trois modèles : la Chevrolet Corvette Stingray, la Hyundai Sonata et la Toyota Supra. Hormis la VW Golf élue en 2015, les modèles américains ou japonais ont toujours la faveur des jurés d’outre-Atlantique.

Infos : www.caroftheyear.org