Subaru

Subaru est une marque récente qui a fêté ses 50 ans en 2008. Elle doit sa notoriété et son succès à une nouveauté technologique, la transmission intégrale permanente, et à une discipline, le championnat du monde des rallyes.

  • Aviation. Contrairement à la plupart des grandes marques automobiles, Subaru n’est pas née de l’imagination d’un pionnier mais des choix économiques d’un groupe industriel. Fuji Heavy Industries a été créé après la Seconde Guerre mondiale sur les ruines du plus gros constructeur d’avions de chasse et de bombardiers japonais. Fuji qui fabriquait des avions, des scooters et des autobus, décida en 1953 d’étendre ses activités à l’automobile.
  • Kei cars. Dans les années 1950, le Japon créa une catégorie de mini-voitures économiques de moins de 3 mètres de long, les kei cars. La toute première Subaru fabriquée en série fut modestement une de ces kei cars si populaires auprès des automobilistes nippons. Lancée en 1958, la Subaru 360 avec son look de Coccinelle avait un petit moteur 2 temps de 356 cm3 d’une puissance de 16 cv et 80 km/h de vitesse de pointe. Elle pouvait transporter quatre personnes. C’était l’équivalent japonais de la Citroën 2CV.
  • Constellation. Pour sa branche automobile, Fuji choisit le nom Subaru qui signifie rassembler. C’est aussi le nom japonais des Pléiades, un groupe d’étoiles plus connu sous l’appellation de « Constellation du Taureau ». Le logo de la marque est composé des six principales étoiles des Pléiades, qui représentent les six sociétés ayant fusionné après la guerre. En 2017, Fuji a profité de la notoriété de la marque Subaru pour changer de nom. Fuji Heavy Industries s’appelle désormais Subaru Corporation.
  • Boxer. Dans les années 1960, l’activité automobile de Fuji reste marginale. L’entreprise se concentre sur l’aéronautique et fait voler le premier avion à réaction japonais. L’influence des technologies de l’aviation aboutissent à la mise au point du moteur Boxer, un 4 cylindres à plat qui va équiper les Subaru. Similaire à celui des Porsche, ce type de moteur horizontal permet d’abaisser le centre de gravité du véhicule.
  • Transmission intégrale. Dans les années 1970, Subaru se distingue en adoptant la transmission intégrale permanente, qui sera ensuite popularisée par Audi avec la Quattro. A l’époque, les berlines 4×4 ne sont pas légion. Subaru en équipe ses autos en série. Pour prouver les avantages de la transmission intégrale, la Legacy fait ses débuts en championnat du monde des rallyes en 1990 avec l’écurie Prodrive. En 1992, l’Ecossais Colin McRae remporte le rallye de Nouvelle-Zélande. C’est le début de la transformation de l’image de marque du constructeur.
  • Impreza. Malgré les bons résultats de la Legacy en rallye, il faut attendre les années 1990 pour que Subaru acquière une notoriété mondiale. En 1993 est lancée l’Impreza, la remplaçante de la Legacy. Son nom vient de l’anglais Impress, impressionner. En pleine mode du tuning, l’Impreza est une sportive faite pour en mettre plein la vue. Son boxer 2L turbocompressé, ses gros pare-chocs bientôt rejoints par un aileron surdimensionné font rêver tous les amateurs de sport auto. Un quart de siècle après ses débuts, elle en est à sa cinquième génération.
  • Rallye. Avec le rallye, l’Impreza a trouvé le terrain de jeu qui lui convient. De nombreux pilotes comme Colin McRae, Richard Burns et Petter Solberg multiplient les prouesses à son volant. En rallye, Subaru remporte trois titres consécutifs de champion du monde des constructeurs en 1995, 1996 et 1997, ainsi que trois titres pilotes en 1995 (McRae), 2001 (Burns) et 2003 (Solberg). L’Impreza signe 46 victoires en WRC entre 1994 et 2005. Au plus fort de sa carrière en rallyes, elle représente plus de la moitié des ventes de Subaru dans le monde.
  • Gendarmerie. Entre 2006 et 2010, la Gendarmerie nationale a utilisé des Subaru Impreza comme véhicules d’intervention rapide sur les autoroutes. L’expérience n’a pas duré longtemps. Malgré leurs performances, les Subaru coûtaient trop cher à entretenir. Les gendarmes de l’autoroute sont revenus à des modèles plus conventionnels.
  • Patrouille de France. La branche aviation de Subaru Corporation est fournisseur d’Airbus et de Boeing. Chez nous, elle est également un des partenaires de la Patrouille de France, une manière de rappeler que l’ancêtre de la marque, la société Nakajima Aircraft, fut un des pionniers de l’aviation en faisant voler ses premiers avions en 1917 au Japon.