Skoda

Originaire de l’ancien bloc de l’Est, Skoda est le constructeur automobile qui a le mieux résisté à la chute du Mur de Berlin. Rachetée par Volkswagen en 1991, la marque a conservé son identité et est devenue un des fleurons du groupe VAG. Un million de Skoda sont vendues chaque année à travers le monde. Le fondateur Emil Skoda n’était pourtant pas un pionnier de l’automobile.

 

Emil Skoda. De son vivant, Emil Skoda n’a jamais fabriqué d’automobiles. Dans l’Autriche-Hongrie du milieu du XIXe siècle, ce jeune ingénieur tchèque racheta une petite fabrique mécanique et la développa. A sa mort en 1900, l’entreprise Skoda employait 4000 personnes. Dans ses usines, on fabriquait des machines-outils, des trains et des armes. Ses successeurs produiront des camions et des avions. En 1925, ils rachètent un des principaux constructeurs automobiles tchèques et en font la branche automobile du groupe industriel Skoda.

Laurin & Klement. Vaclav Laurin et Vaclav Klement sont les véritables fondateurs de la marque. En 1895, ils ont créé les vélos et motos Slavia, puis en 1905, se sont lancés dans l’automobile en fabriquant une cinquantaine d’exemplaires de la Voiturette, premier modèle portant le nom Laurin & Klement. Après la Première Guerre mondiale, L & K devient avec Tatra et Aero le principal constructeur automobile de la République tchèque avant d’être absorbé par Skoda.

Mlada Boleslav. Cette petite ville de Bohème, située à 50 km au nord de Prague, est entrée dans l’histoire de l’automobile dès le début du XXe siècle grâce à l’usine de cycles Laurin & Klement. Rebaptisé Skoda quand l’entreprise a été rachetée, le site de Mlada Boleslav est devenu le siège social de la marque et emploie 20 000 personnes. Un siècle plus tard, on y fabrique toujours des Skoda. L’usine abrite également le musée de l’entreprise.

Flèche ailée. Avez-vous remarqué que le logo de Skoda représente une flèche avec des ailes ? Il est apparu en 1926. Son origine et sa raison d’être sont incertaines. Selon des historiens, le service marketing de l’époque se serait inspiré de la coiffe à plumes d’un chef indien. Simply clever, le slogan de la marque depuis vingt ans, signifie « Simplement évident » et met en avant le côté pratique des modèles commercialisés. En France, Skoda représente 1,45% du marché automobile.

Nationalisation. Sous contrôle de l’armée allemande pour laquelle elle fabrique des camions pendant la Seconde Guerre mondiale, Skoda est nationalisée en 1945. Pendant 45 ans, comme l’ensemble des constructeurs automobiles tchèques, l’entreprise va adapter sa production aux exigences de l’Etat tchécoslovaque. En 1959, elle lance l’Octavia, dont le nom fait référence au huitième modèle de berline produit à Mlada Boleslav.

Favorit. Malgré les contraintes de l’économie socialiste, Skoda fait preuve de dynamisme et en 1988 présente la Favorit, sa première citadine équipée d’un moteur à l’avant. La carrosserie a été dessinée par Bertone et sa conception a bénéficié de l’aide technique de Porsche. La Favorit est une réussite et un succès, mais la chute du Mur de Berlin en 1990 laisse Skoda en grande difficulté. Renault est prêt à reprendre la marque, mais c’est VW qui l’emporte. En 1991, le constructeur tchèque intègre le groupe Volkswagen. Trois ans plus tard, la Felicia succède à la Favorit.

Fabia. Skoda s’est toujours intéressée au sport automobile. Dans les années 1950, des Skoda sont apparues aux 24 Heures du Mans ou au rallye Monte-Carlo. Après la Favorit et la Felicia, c’est aujourd’hui la Fabia qui brille en compétition. Entre 2009 et 2013, la version S2000 a remporté plus de 170 victoires et 25 titres nationaux en rallyes. Depuis 2015, la Fabia R5 a pris le relais avec la même réussite dans sa catégorie.

Tour de France. Depuis 2004, Skoda est le principal sponsor du Tour de France et est devenu un des acteurs majeurs pour la promotion du cyclisme amateur. C’est une sorte de retour aux sources, à l’époque des vélos Slavia de Laurin & Klement. En 1900, L & K était un des plus gros fabricants de cycles en Europe.