Bernard Blondeau : l’homme à la 504

cof

Chez Grand Nord Automobile, Bernard Blondeau n’est pas un inconnu. Cet artisan de 58 ans intervient régulièrement dans nos locaux. Sa société se charge des travaux d’électricité, de câblage, d’éclairage et de sécurité des bâtiments du site de Nieppe, là où le futur Village de l’Automobile se met peu à peu en place.

Depuis 1993, Bernard Blondeau est le patron d’une petite entreprise d’électricité basée à Saint-André dans la banlieue de Lille. Sa clientèle est composée à la fois de particuliers et de professionnels (bureaux, magasins). Au fil des années, il est devenu l’électricien attitré de Grand Nord Automobile. Puis de fournisseur, il est devenu client. Tous ses véhicules de société, essentiellement des Peugeot Partner, mais aussi ses véhicules personnels (Audi, Range Rover), proviennent de chez Grand Nord. « C’est pratique d’avoir un professionnel multimarques sous la main », répond-il quand on lui demande les raisons de son choix.

oznor

Bernard Blondeau partage avec le dirigeant de Grand Nord Automobile, une même passion pour l’automobile ancienne. C’est un fana de vieilles voitures et notamment des cabriolets Peugeot : « J’en ai eu plusieurs, de la 304 à la 504 en passant par la 404. » Bien au chaud dans son garage, on trouve une Peugeot 504 cabriolet de 1972, restaurée en 1985 et en parfait état de marche. « J’ai refait la carrosserie, surtout les bas de caisse qui ont tendance à rouiller sur ces modèles-là. Le moteur est d’origine. Depuis les années 70, il a eu l’occasion de faire le tour du compteur. » Cette belle décapotable amoureusement entretenue parcourt entre 500 et 1000 km par an, le temps de faire quelques belles balades jusqu’à la mer dès l’apparition des beaux jours.

peugeot-e-legend-2

Bernard Blondeau sourit quand on lui parle du concept-car e-Legend présenté par Peugeot au dernier Salon de l’Auto, un véhicule 100% électrique et autonome avec son volant amovible, une auto qui reprend les lignes de la mythique 504 Coupé de 1969. « Pourquoi pas ? La ligne me semble plus carrée que celle de l’original, dit-il plus intrigué que convaincu, avant de conclure : Je demande à voir. » En achètera-t-il une si Peugeot se décide à la produire en série ? Un électricien au volant d’une 504 électrique, ce serait logique.

Contact : www.blondeau-elec.fr