L’écotaxe pour les pickups

Au 1er juillet 2019, les pickups 5 places vont perdre leur avantage fiscal et seront soumis au malus écologique. Jusqu’à présent, ces véhicules considérés comme des utilitaires échappaient à l’écotaxe et à la taxe sur les véhicules de société, une particularité qui leur a permis de gagner des parts de marché ces dernières années. Jusqu’à présent, il était beaucoup plus avantageux d’acheter ce type de véhicule plutôt qu’un gros 4×4 classique. Le succès des pickups utilisés comme véhicules de loisirs a fini par attirer l’attention des pouvoirs publics qui ont décidé de mettre fin à cette niche fiscale. A partir du 1er janvier 2019, ces modèles sont soumis à la TVS (Taxe sur les Véhicules de Société). Par le biais d’un amendement à la loi de finance 2019, les députés ont obtenu un sursis de six mois supplémentaires et un aménagement pour le malus écologique qui n’entrera en application qu’à partir du 1er juillet prochain, le temps pour les réseaux de vente d’écouler le stock existant.

Il vous reste encore quelques mois pour acquérir le Ford Ranger, le Mitsubishi L200, le Toyota Hi-Lux, le Nissan Navara ou l’Isuzu D-Max et bénéficier du prix attractif de 2018. Chez Grand Nord Automobile, le Mitsubishi L200 est toujours disponible à partir de 21 990 € ht et le Ford Ranger, le seul modèle du genre équipé d’une boite automatique, à partir de 27 800 € ht. A partir du 1er juillet, si vous n’êtes pas un professionnel, artisan ou autre, il vous faudra débourser entre 500 et 10 500 € supplémentaires (en fonction de la cylindrée) pour acquérir un pickup simple cabine à 5 places.