Voiture volante : Terrafugia prend les commandes

Terrafugia, société américaine qui développe une voiture volante depuis 2006, est en train de passer à la phase concrète. Elle a engagé une centaine de personnes en 2018 pour travailler dans son usine du Massachusetts. Depuis Octobre 2018, elle enregistre les précommandes des futurs acquéreurs de la Transition F1, sa voiture volante à deux places. Les premiers exemplaires seront livrés l’an prochain, mais on ne connait pas encore leur prix. La Transition, qui ressemble plus à avion qui roule qu’à une auto qui vole, est équipée d’un moteur d’avion Rotax et de moteurs électriques hybrides pour la route. Elle déploie ses ailes en une minute et peut voler à 100 miles/h (160 km/h). Une version 4 places équipée de huit moteurs électriques est à l’étude.

Terrafugia fait partie du groupe chinois Geely, propriétaire de Volvo. Ce n’est pas le seul constructeur à s’intéresser à ce mode de transport. Airbus, Aston Martin, Rolls-Royce (fabricant de moteurs d’avions), Google (à travers sa filiale Kitty Hawk), Porsche, Toyota et Uber planchent également sur le sujet. La plupart des projets concerne des autos capables de décoller à la verticale comme l’Aston Martin Volante Vision Concept dont un prototype a été dévoilé l’été dernier lors d’un meeting aérien en Angleterre. Selon ses concepteurs, la Volante est destinée aux trajets urbains et est présentée comme une solution aux embouteillages.

Sources : Terrafugia et Fox Business