La VW Golf, leader en Europe et dans le monde, outsider en France

En 2017, la VW Golf a été la voiture la plus vendue en Europe, comme les neuf années précédentes. Elle a également été la troisième voiture la plus vendue dans le monde, derrière la Toyota Corolla et la Ford F-Séries. Il s’en est écoulé un million d’exemplaires en un an. Pas mal pour une auto née en 1974 !

Comment s’explique un tel succès ? Lancée au milieu des années 1970, la Golf est un modèle global décliné en une multitude de versions (break, hybride, électrique) adaptées à des marchés locaux à travers le monde. Les ingénieurs de Volkswagen (comme ceux de Toyota avec la Corolla) ont réussi à faire durer leur modèle dans le temps en le remettant régulièrement au goût du jour. On en est à la septième génération en quarante ans ; la Golf VII est née en 2012 et la Golf VIII ne devrait pas tarder à apparaître. Au total, 34 millions de Golf[1] ont été écoulées depuis son lancement.

Il n’y a guère qu’en France que la compacte de Wolfsburg est reléguée au second plan. Chez nous, elle n’a jamais atteint les sommets. L’an dernier, la Golf ne pointait qu’au 15e rang des modèles les plus diffusés dans l’Hexagone, loin derrière la Renault Clio et la Peugeot 208. Pire, en 2017 les automobilistes français ont acheté plus de Polo que de Golf. A tel point qu’on a l’impression que Volkswagen France privilégie les autres modèles de sa gamme comme la Polo ou le Tiguan.

Cette relative discrétion de la Golf s’explique par la spécificité du marché français, ultra dominé par les constructeurs nationaux. Renault et PSA se partagent les meilleures parts et ce, depuis toujours. Depuis 1947, le marché automobile français fait la part belle aux best-sellers bien de chez nous (la 4CV dans les années 50, la R4 dans les années 60, la R5 dans les années 70-80 et la Clio depuis les années 90) et la production étrangère se contente des accessits.

A ce titre, le marché français ressemble beaucoup au marché allemand. Outre-Rhin, ce sont les Allemandes qui caracolent en tête du classement. L’an dernier, il n’y avait pas un seul modèle français dans les trente premiers.

[1]  A titre de comparaison, la Renault Clio, modèle français le plus produit à ce jour, a été fabriqué à 13 millions d’exemplaires.