Dubaï continue d’innover dans l’automobile

Après avoir commandé des véhicules de police autonomes*, la ville-émirat se lance dans une nouvelle expérimentation : les plaques d’immatriculation connectées.

A partir de mai 2018, les automobilistes dubaiotes vont tester les plaques d’immatriculation intelligentes. Equipées d’un écran et d’une puce GPS directement reliée aux autorités, ces smart plates équiperont les véhicules de l’Emirat pour une période-test de six mois. A quoi cela va-t-il servir ? Selon les autorités locales, ce système aura de multiples utilités. D’abord la sécurité : avertir les secours en temps réel en cas d’accident, alerter le propriétaire et la police en cas de vol de son véhicule, suivre le trafic routier en direct… Puis les paiements dématérialisés : parking, péages, amendes…

Là où les émirats voient un progrès technologique, l’automobiliste européen soupçonnera une atteinte à la vie privée. Avec ce système, votre véhicule sera pisté 24 heures sur 24 et on pourra épier vos moindres déplacements. Mais n’est-ce pas déjà le cas avec votre smartphone ?

Les plaques intelligentes ne sont pas tout à fait une nouveauté. Elles sont autorisées en Californie depuis 2013, mais n’y entreront en service que cette année. Avec une particularité : leur écran pourra servir de support publicitaire. Ce qui permettra de financer leur installation.

*En fait, des caméras de surveillance mobiles montées sur une sorte de chariot d’aspirateur et couplées à un drone. L’Emirat a commandé à une entreprise de Singapour de mini-véhicules robotisés équipés de caméras de surveillance à reconnaissance faciale. Sur la vidéo de démo visible sur Internet, ce véhicule-robot ressemble à un gros aspirateur. Il est couplé à un drone qui suit les suspects à la trace en attendant l’intervention de la police.