Lefebvre et Fourmaux, deux rallymen à suivre

Mi-mars, au rallye du Touquet, première manche du championnat de France des rallyes, deux espoirs nordistes ont dominé la concurrence. 2018 devrait être une saison décisive pour Stéphane Lefebvre et Adrien Fourmaux.

 

Au Touquet, Stéphane Lefebvre était le grand favori. Le pilote de Noeux-les-Mines, âgé de 26 ans, a parfaitement rempli son rôle en menant la course dès le départ. Au volant d’une DS3 WRC, il s’est offert le plus beau des cadeaux d’anniversaire avec sa première victoire en championnat de France. Pour les amateurs de sport auto, Lefebvre n’est pas un inconnu. Pilote officiel Citroën en championnat du Monde, il a déjà derrière lui trois saisons au plus haut niveau et a été le premier pilote à réussir le doublé championnats d’Europe et du Monde chez les Juniors. C’était en 2014. Depuis il a connu des hauts et des bas dans son apprentissage du WRC. Pour 2018, Citroën lui a confié une tâche importante : remporter la catégorie WRC 2 au volant de la toute nouvelle C3 R5, une auto qu’il connait bien puisqu’il a participé à son développement en parcourant 6000 km en essais au cours des derniers mois. Le programme officiel de Stéphane Lefebvre démarrera au Tour de Corse (5-8 avril) et se poursuivra au Portugal et en Sardaigne. Il a intérêt à briller dès les premières courses car Citroën attend la troisième manche pour confirmer la suite de la saison.

 

Quasi débutant, Adrien Fourmaux non plus n’a pas raté le rendez-vous du Touquet. Lauréat de la sélection Rallyes Jeunes parmi 3600 candidats, il a bouclé sa toute première année de compétition en terminant troisième du championnat de France des rallyes Junior 2017. Après des débuts plus qu’encourageants, le pilote de Seclin est le favori désigné de la catégorie. Comme Stéphane Lefebvre, il a dominé ses adversaires sur les routes du Pas-de-Calais. Au Touquet le membre du Team Rallye Jeunes FFSA a décroché ses premiers lauriers avec plus de trois minutes d’avance sur son principal challenger. Ce résultat est de bon augure pour la suite. Le championnat de France Junior comporte sept manches (4 sur asphalte, 3 sur terre). Le prochain rendez-vous est à Antibes pour le rallye d’Antibes-Côte d’Azur (18-20 mai). Pour mettre toutes les chances de son côté, Adrien Fourmaux, 22 ans, étudiant en 4e année de médecine à Lille, a pris une année de césure pour se consacrer entièrement au sport auto. L’enjeu est d’importance. S’il gagne cette saison, l’an prochain il disputera cinq manches du championnat du monde avec l’équipe Ford M-Sport.

 

Il se pourrait donc qu’il y ait deux rallymen nordistes en championnat du monde en 2019. Du jamais vu. Croisons les doigts…

 

 

Crédit photos : MAP/Pierre Simenel