Le Trophée Andros de plus en plus électrique !

Si les années se suivent et se ressemblent pour le Trophée Andros dont l’édition 2018 vient d’être remportée par le champion en titre Jean-Baptiste Dubourg, le célèbre championnat de courses sur glace a fait un pas supplémentaire vers le tout électrique.

JB Dubourg Renault Captur Vainqueur Andros 2018.jpgLe Renault Captur de Jean-Baptiste Dubourg, le vainqueur des trois dernières éditions du Trophée Andros.

Samedi 3 février, sur le circuit auvergnat de Super-Besse, Jean-Baptiste Dubourg (Renault Captur) a conclu le Trophée Andros 2018 en étant titré pour la troisième année consécutive. Depuis 2016, le pilote de rallycross bordelais domine la catégorie et n’a laissé aucune chance à ses adversaires en s’imposant avant la fin de saison.

 

Andros Sport 01.jpgL’Andros Sport 01, prototype électrique de 340 chevaux équipé de 4 roues motrices directrices, l’avenir du Trophée Andros.

Cette 29e édition de l’Andros a été marquée par les premiers tours de roues prometteurs d’un prototype qui devrait être l’avenir des courses sur glace : l’Andros Sport 01, véhicule électrique de 340 chevaux, avec 4 roues motrices et directrices.

Fin janvier, à Lans-en-Vercors, lors de l’avant-dernière manche du Trophée, Nicolas Prost l’a étrenné pour son baptême de piste. Début février, à Super-Besse, pour la dernière course de la saison, Franck Lagorce a signé le 4e temps des essais au milieu des véhicules thermiques. Lagorce est le pilote en charge du développement de cette voiture fabriquée à Magny-Cours par la société Exagon Engineering.

L’Andros Sport 01 pourra participer à la prochaine saison. L’objectif des organisateurs du Trophée Andros est de basculer dans le tout électrique en 2020. Ils sont pionniers dans ce domaine et ont organisé la première course de véhicules électriques dès 2009. Depuis 2010, une catégorie spécifique, le Trophée Andros électrique, formule monotype réservée à des sprint cars de 122 chevaux 2 roues motrices (les Andros Car), occupe une place de plus en plus importante. Aurélien Panis, le fils d’Olivier Panis, vient de remporter l’édition 2018 de cette catégorie dans laquelle se sont également illustrés Nicolas, le fils d’Alain Prost, Vincent, le neveu de Jean-Pierre Beltoise, et Adrien, le fils de Patrick Tambay.

Pas de doute, l’Andros électrique est une catégorie branchée…

(Trophée Andros – crédit photos : B.Bade)