Résumé des 24h du Mans édition 2016

24H du Mans 2016

Alors que Toyota allait gagner les 24H du Mans 2016, la n°5 a ralenti à 15h55 en panne à 5 minutes de l’arrivée, laissant la victoire à la Porsche n°2. Consultez les dernières infos sur les 24H 2016, les classements et résultats.

[Article mis à jour le dimanche 19 juin à 19h15] RESULTATS 24H DU MANS : Toyota a perdu les 24H du Mans à cinq minutes près. Kazuki Nakajima (Toyota n°5) avait course gagnée à 5 minutes de l’arrivée mais la TS050 a lâché en raison d’une perte de puissance avant de s’arrêter sur la ligne droite des stands. Porsche, alors deuxième à une minute, profite de la panne. Neel Jani, au volant de la n°2, est passé en tête à l’aube du dernier tour, quand 300 tours avaient été faits ! L’autre Toyota était 3e mais Kamui Kobayashi (Toyota n°6) va finalement finir 2e, la Toyota n°5, décidément maudite, étant finalement déclassée. Dans les autres catégories, Alpine s’impose en LMP2, Ford glane la catégorie LM GTE Pro et Ferrari a dominé les LM GTE Am.

Porsche remporte donc une édition 2016 historique des 24 Heures du Mans 2016. Alors que Toyota fonçait vers sa première victoire après une lutte incroyable avec la Porsche n°2, Kazuki Nakajima a ralenti à 5 minutes de l’arrivée et à moins de deux tours à parcourir. Le Japonais a vite annoncé une perte de puissance et ne pouvait dépasser les 200km/h. La Porsche n°2, deuxième à 1 minute et 30 secondes, a fondu sur lui et l’a dépassé à l’aube du dernier tour pour remporter les 24H du Mans avec une arrivée que même les auteurs de Michel Vaillant n’auraient pu imaginer. (REVIVEZ LA COURSE ET L’ARRIVEE DES 24H DU MANS ICI). Porsche s’impose devant la Toyota n°5 (qui pourrait être déclassée) et la Toyota n°6, troisième. Romain Dumas, Marc Lieb et Neel Jani sont les pilotes de la Porsche n°2 vainqueur surprise au bout de cette fin de course totalement folle.

En LMP2 c’est Alpine qui s’impose avec la n°36 alors que Ford signe son retour avec une victoire dans la catégorie LM GTE PRO. Ferrari s’impose en GTE AM. Mais on se souviendra longtemps de cette arrivée folle qui voit Porsche conserver son titre et remporter un 18e succès aux 24H du Mans et Toyota passer une nouvelle fois à côté d’une première victoire aux 24H du Mans.

(Source : http://www.linternaute.com)